Le suicide?

Le suicide?

Description du suicide et de ses symptômes

Y a-t-il un profil détectable chez les personnes suicidaires?

La seule et unique déterminante d'un profil se rattachant aux personnes suicidaires est la souffrance.

La souffrance aiguë, insupportable, inlassable, l'impression que ce mal ne s'arrêtera jamais. Ce qui fait que l'épuisement physique et moral que cette sensation a provoqué, mène à la fraction de seconde déterminante. L'ultime décision, poseront-ils ou pas le geste fatal, irréversible?

Différents facteurs peuvent déclencher une crise suicidaire, que ce soit fait de façon impulsive ou en partant d'un plan bien défini. Il faut surtout retenir qu'au départ, la personne vit une grande souffrance et que cette souffrance devient intolérable. Tout ce que veut la personne, est de mettre un terme à cette souffrance qui empoisonne sa vie.

Cela étant dit, voici les facteurs qui un à la fois semblent ne pas porter à conséquence, mais une accumulation de plusieurs de ces facteurs pousse les personnes au bord du gouffre. Certains s'y engouffreront et ce sera la mort, d'autres avec de l'aide, des solutions à leurs problèmes, un soutien, pourront passer au travers.

Voyons quels sont ces nombreux facteurs:

  • Le sentiment de ne pas être aimé
  • La peur de décevoir
  • Divorce-séparation
  • Déménagement
  • Violence
  • Abus sexuel, viol
  • Décès d'un être cher
  • Difficulté(s) à l'école ou au travail
  • Sentiment de rejet (pas d'amis)
  • Ne pas aimer son corps
  • La maladie
  • Un handicap
  • L'incapacité de s'exprimer
  • Le sentiment d'être constamment jugé(e)
  • Se sentir déprécié(e)
  • être incompris(e)
  • Problèmes avec l'alcool et la drogue
  • Perte d'emploi
  • Grossesse non désirée
  • Échec financier ou en affaires
  • Aller au delà de ses capacités
  • Toujours être disponible (ne pas savoir dire non)
  • Vivre à 100 milles à l'heure
  • Accumuler les frustrations
  • Solitude
  • Peine d'amour, etc.

Tous ces facteurs cumulés au cours d'une vie, pour certaines personnes, quel que soit l'âge, amèneront une souffrance permanente. Sans solution possible ils entreront dans une phase de détresse et de désespoir d'où l'idée du suicide sera envisagée comme le seul moyen de mettre fin à cette situation invivable.

On ne peut pas parler d'un profil puisque pour chaque personne les réactions sont différentes. Dans la majorité des cas, il y a des symptômes.

Quels sont ces symptômes:

  • Un changement de comportement
  • Une tristesse
  • Une incapacité de réagir à l'entourage
  • Perte de l'appétit
  • Insomnie ou hypersomnie
  • Pleure pour un oui ou pour un non
  • Est toujours en mouvement
  • Impossible d'avoir une conversation cohérente
  • Désintéressé à ce qui se passe
  • Consommation anormale d'alcool, de drogues ou de médicaments
  • Fait don de ses choses, même les plus précieuses
  • Fait allusion à un long voyage
  • Se sent inutile
  • Agressivité incontrôlable
  • Perte d'intérêt pour ceux qui l'entourent
  • Se fout de tout

En conclusion, le suicide est l'aboutissement inévitable d'un mal être, du désespoir de l'âme. C'est pourquoi il faut en parler. Le suicide, ce geste complexe et individuel, n'a pas nécessairement de profil dépistable puisque comme nous avons pu le constater, c'est l'accumulation de plusieurs facteurs de la vie courante, ainsi qu'un élément déclencheur qui amènera la personne à choisir d'en finir.

Les signes avant-coureurs étant différents d'une personne à l'autre font que le suicide est encore aujourd'hui un questionnement complexe pour chacun de nous.